[Photo] Le bokeh : explications

Si vous vous intéressez un peu à la photographie, vous avez peut-être déjà entendu ce mot étrange : le bokeh. Mais avez-vous réellement compris ce que c’était et comment l’obtenir sur vos photos ?

Lorsque l’on débute en photographie, et surtout la photographie avec un reflex, il y a beaucoup de nouveaux termes à apprendre : ouverture, diaphragme, ISO, balance des blancs et j’en passe. Ces termes sont expliqués en long, en large et en travers dans divers sites/magazines/forums… et même dans la notice de votre appareil photo ! Eh oui, vous savez, celle qu’on laisse au fond de la boîte et qu’on finit par oublier !

Ces termes sont d’ailleurs souvent ceux que l’on apprend en premier car ils nous permettent de maîtriser au mieux notre appareil et font partis des bases à connaître. Mais en plus de ces termes techniques, vous avez aussi peut-être déjà lu des articles dans lesquels on parle de strobisme, lightpainting, filé, circumpolaire ou encore bokeh. Ces termes, tout aussi techniques, vous permettent d’aller plus loin dans l’apprentissage de la photographie. En utilisant votre appareil dans certaines conditions, avec certains accessoires et d’une certaine manière, vous pouvez donner du style à vos clichés et surtout commencer à créer votre personnalité.

Aujourd’hui nous allons commencer par parler du bokeh. Je vais vous expliquer en quoi ça consiste et vous orienter vers les sites qui m’ont permis de m’exercer à cette pratique. Un prochain article suivra pour vous montrer comment aller plus loin avec cette méthode et développer votre créativité.

Définition

Commençons par paraphraser notre ami de toujours, wikipédia :

Un bokeh (se prononce comme « boka ») est un flou d’arrière plan d’une photographie permettant de détacher le sujet de son environnement.

Pour faire simple, c’est un terme japonais utilisé pour caractériser la progression du flou que vous pouvez observer. Cette technique permettant de « détacher le sujet de son environnement » est donc beaucoup utilisée pour le portrait. Dans mon cas, contrairement à la définition de wikipédia, je prononce ce mot « boké ».

Closeup portrait of an ostrich – Dominique Robert – Source: Wikipédia

Il existe plusieurs types de bokeh, celui ci-dessus étant un flou très doux qui donne l’impression que le sujet a été photographié sur un fond uni. Mais dans certain cas, il est possible de distinguer l’arrière-plan comme dans la photo ci-dessous.

Il faut faire attention à ne pas confondre l’esthétique du bokeh avec sa définition. Lorsque vous allez chercher des exemples de bokeh sur internet, vous allez tomber sur une multitude de photographies dans lesquelles l’arrière plan est « tâcheté » de cercles lumineux.

Ce phénomène est dû à la forme du diaphragme par lequel les rayons lumineux passent pour atteindre le capteur. Je ne vais pas rentrer dans les détails car d’autres sites expliquent déjà très bien le principe :

Mise en pratique

C’est bien beau d’avoir vu tous ces exemples, mais je ne vous ai toujours pas expliqué comment obtenir un joli bokeh.

Alors sans refaire un cours sur la profondeur de champ, il est plus facile d’obtenir un joli flou d’arrière plan avec une grande ouverture soit F/1.4, F/1.8 ou encore F/2.8. Mais ça vous devez déjà le savoir si vous vous êtes un peu amusé avec l’ouverture du diaphragme de votre réflex 😉 Ensuite, plus l’arrière plan est éloigné du sujet, plus il sera flou. Et pour terminer, plus vous serez prêt du sujet (en terme de distance réelle ou grâce à un zoom) plus la profondeur de champ sera faible et vous pourrez obtenir un joli bokeh.

Vous pouvez trouver sur le site de Laurent Breillat, un super article qui explique tout bien le flou d’arrière plan, avec illustrations à l’appui !

Blaise Fiedler a également réalisé plusieurs vidéos reprenant les bases de la profondeur de champ :

Il a également créé un tableau pour retrouver très facilement la profondeur de champ devant et derrière le sujet, l’hyperfocale et le champ de vision pour chaque focale et distance, et ceci pour Canon, Nikon, Sony et Pentax :

Et pour bien comprendre l’influence du zoom et de l’ouverture sur le rendu du flou, voici une vidéo de 5min de Tonton photo qui résume bien tout ça :

Donc si on mixe le tout :

  • grande ouverture (f/3.5 par exemple)
  • arrière plan éloigné du sujet principal
  • zoom (55 mm par exemple pour un 17-55)

Et au final on obtient quelque chose comme ça :

Bon ben avec toutes ces informations, j’espère que vous aussi vous allez profiter de faire de jolis bokeh en cette période de fêtes ! N’hésitez pas à partager cet article autour de vous si vous l’avez apprécié. Vous pouvez également me laisser un commentaire pour me donner votre avis !

Related Posts

One Comment

  1. [Photo] Profondeur de champ | Melanie.Rayna
    20 janvier 2014 at 9 h 09 min

    […] [Photo] Le bokeh : explications […]

Leave A Comment

You must be logged in to post a comment.